Publié par Laisser un commentaire

Les ingrédients du savon d’ Alep: la soude – šnān

Les ingrédients du savon d’ Alep: la soude - Chef Bédouin de la région de Palmyre (fin du XIX ème siècle) - Savon-Alep.Shop - By Library of Congress Catalog: https://lccn.loc.gov/2002725071, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=33424577

Tout sur le plus inquiétant des ingrédients du savon d’ Alep: la soude !

La soude est un composant indispensable des savons traditionnels. Mais la vision de ce mot dans la liste des ingrédients du savon d’Alep suscite souvent interrogations ou inquiétudes. L’occasion d’amener quelques précisions sur un composant essentiel mais ne représentant pas plus de 0.5% du savon final. En effet, si à Alep la lessive de soude représente 10 à 15 % du mélange initial, la préparation est abondamment rincée à l’eau en fin de processus. La soude disparaît donc presque entièrement du savon final !

Les ingrédients du savon d’ Alep: la soude – šnān

Végétale ou minérale, la soude est l’agent alcalin indispensable au processus de saponification.

Traditionnellement à Alep, la soude utilisée pour la fabrication du savon d’Alep provenait de la combustion de plantes, souvent de la soude brûlée – Salsola Kali ou šnān en dialecte local. Cette plante arbustive est abondante dans la région de Palmyre. Elle contient des carbonates de soude et de potasse.

La plante était ramassée par les Bédouins, stockée pour séchage puis brûlée dans des fosses. Elle s’y consumait pendant plusieurs jours pour devenir après refroidissement un bloc solide de couleur grisée.

Transporté à dos de chameau le matériau obtenu était vendu aux commerçants ou à l’administration ottomane qui le revendait alors aux savonneries et l’exportait parfois.

La production et le commerce du šnān furent même réglementés à certaines époques. Monopole d’État, l’administration ottomane fixait la liste des villages autorisés à produire cette soude végétale. Le bloc de cendres était alors broyé avant d’être fourni aux fabricants du savon d’Alep.

A la chute du système ottoman, les savonniers prennent en charge le broyage des blocs de cendres. Ils commencent dès le début du 20ème siècle à y adjoindre de la soude minérale.

Aujourd’hui la cueillette et la transformation commerciale du šnān, peu rentables, ont été abandonnées par les bédouins. La soude minérale (obtenue à partir de sédiments marins) a largement remplacé la traditionnelle soude végétale.

– – –

Pour en savoir plus sur les ingrédients et l’histoire du savon d’Alep, n’hésitez pas à consulter ici notre page dédiée

Retrouvez les savons d’Alep traditionnels de notre fournisseur Saryane et nos autres produits sur notre boutique en ligne.

Tout sur le plus inquiétant des ingrédients du savon d’ Alep: la soude !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.