Publié le Laisser un commentaire

Luffa (loofah), l’éponge végétale 100% naturelle

luffa loofah

L’éponge Luffa (loofah), un accessoire de bain indispensable pour exfolier la peau et lui rendre toute sa douceur !

Ni trop douce, ni trop rêche, rien de tel qu’une éponge Luffa (loofah) pour nettoyer votre peau  en profondeur sans l’agresser !!

Éponge végétale 100% naturelle & écologique, elle remplace les éponges synthétiques ou les gants de toilette. Et elle est compostable !

Une Luffa (loofah) c’est quoi ?

Une Luffa (loofah) est une plante qui appartient à la famille des cucurbitacées.

C’est une plante qui fait parti de la famille des cucurbitacées. Les botanistes référencent 7 espèces de Luffa (loofah). Certaines sont comestibles. En Chine ces loufahs rentrent dans la composition de nombreuses recettes. La médecine ayurvédique utilise d’autres variétés. Mais restons sur des usages plus à notre portée… Intéressons nous ici surtout à son utilisation comme éponge ou gant de toilette 100% naturel!

De l’orthographe de son nom, il en va comme de ses usages : d’une grande diversité ! Voyez vous  même : Luffa, loofah, loufah, luffa, louffa, courge éponge … Néanmoins on détecte souvent la trace du mot “Luf” qui viendrait de l’arabe.

Mais nous nous intéressons ici surtout à son utilisation comme gant de toilette ou éponge 100% naturel.le !
luffa loofah gros plan fibre

Si on évoque la Luffa (loofah) en pensant à la courge éponge, on fait alors référence aux fibres du fruit de cette plante grimpante de l’espèce luffa aegyptiaca. Si on n’y prend garde, avant cueillette et transformation, le fruit pourrait être confondu avec un concombre ou une courgette. Ses utilisations, inombrables, datent de plusieurs milliers d’années en Afrique ou en Asie du sud-est. Dans l’Egypte antique, par exemple, son usage exfolient semble répandue.

Et plusieurs millénaires plus tard, c’est cette même espèce luffa aegyptiaca qui conserve les meilleures propriétés pour s’en servir comme éponge. Ce n’est pas pour rien que nous avons choisi de vous proposer cette variété !

La Luffa (loofah) préfère des climats chauds, tropicaux ou subtropicaux. Mais aujourd’hui on la cultive aux 4 coins du monde, notamment dans le bassin méditerranéen.

On cueille le fruit à maturité puis on le met à sécher. Puis on lui retire alors sa peau et les graines pour ne conserver que les fibres. On obtient ainsi une formidable éponge végétale qui s’utilise comme un gant de crin. Mais en beaucoup plus doux !

C’est d’ailleurs pour cela qu’elle porte aussi le surnom de “courge du hammam”.

On utilise la Luffa (loofah) en morceaux ou entière. Mais elle est également transformée. Dans l’artisanat et l’industrie elle sert dans la fabrication de sangles dorsales naturelles ou de gants de toilette. C’est un accessoire de bain indispensable pour exfolier la peau et lui rendre toute sa douceur.

Plus surprenant, vous pouvez faire votre vaisselle avec une loufah brute. C’est une super éponge, sans produits pétroliers, qui se composte quand elle est usée. Promis, l’essayer c’est l’adopter. Nous, nous ne pouvons plus nous en passer !

Comment utiliser une luffa (loofah) pour les soins du visage et du corps ?

Se laver avec une Luffa (loofah), c’est  prendre soin de sa peau sans l’agresser ! Saletés, impuretés disparaissent de votre peau sans dégrader votre épiderme. S’en servir favorise également la circulation sanguine

  • Commencez d’abord par humidifier votre loufah selon votre souhait: plus elle sera humide, moins elle sera râpeuse. Si vous souhaitez avoir une loofah, plus rêche, pour un gommage plus vigoureux, il vous suffit de la mouiller légèrement.
  • Frottez votre savon d’Alep sur l’éponge ou appliquez sur cette dernière un peu de savon d’Alep liquide.
  • Lavez votre corps avec le gant ou l’éponge. Préférez pour cela des mouvements circulaires en exerçant une pression moyenne.
    Pour le visage, utilisez votre Luffa (loofah) en exerçant alors une pression plus légère que pour le reste du corps.
  • Rincez-vous avec de l’eau fraîche – pour refermer les pores de la peau – ou de l’eau tiède – pour favoriser la décontraction du corps.

Autres utilisations d’une Luffa (loofah)

Vous pouvez également utiliser de la Luffa (loofah) pour faire la vaisselle, le  ménage et de manière générale pour nettoyer la plupart des surfaces !

Sa texture, plus ou moins abrasive selon son degré d’humidité, permet de nettoyer tous revêtements de votre batterie de cuisine y compris des poêles antiadhésives. Associez luffa et savon d’Alep, et votre vaisselle sera plus respectueuse de l’environnement et moins dépendante des produits issus du pétrole.

Vous pouvez également vous servir de votre loufa pour  nettoyer vos plaques de cuisson mais  aussi votre cuisine et votre salle de bain !

Entretien d’une loofah

Pensez à bien rincer votre éponge après utilisation.
Il est également important de bien faire sécher son éponge ou son gant de Luffa (loofah) après usage.
Enfin n’oubliez pas de laver régulièrement votre luffa à l’eau bouillante.
Changez votre éponge quand elle vous semble trop dégradée.

Les loofahs sur Savon-Alep.Shop

Sur notre boutique en ligne, vous trouverez également :

Fournisseur: Saryane

Culture des Luffas (loofahs) ?

Aujourd’hui cultivée dans de nombreuses régions du  monde, notamment dans le bassin méditerranéen, la Luffa (loofah) préfère des climats chauds, tropicaux ou subtropicaux.

C’est une culture relativement simple qui ne nécessite ni traitements phytosanitaires ni irrigation.

Sous un climat approprié, le luffa n’est pas plus difficile à cultiver que le concombre. Elle lui ressemble d’ailleurs à bien des égards. Mais il a besoin d’une très longue saison de croissance (environ 200 jours) et d’une chaleur constante pour produire un fruit assez mature pour servir d’éponge.

La liane qui peut se développer jusqu’à atteindre une dizaine de mètres doit être palissée sur un support. Elle porte des feuilles glabres au long pédoncule, alternes, découpées en 5 à 7 lobes pouvant mesurer jusqu’à 30cm de long, ainsi que des vrilles qui lui permettent de s’accrocher.

Les fruits ressemblent à des sortes de concombres en forme de massue. Ils mesurent jusqu’à 50 à 90cm de long pour 5 à 15cm de diamètre, avec au cœur des graines noires ailées sur les bords. La récolte se fait avant les premières gelées.

Séchage

La courge éponge doit sécher pour se transformer en accessoire exfoliant. Ainsi, la pulpe va se déshydrater pour ne laisser que le tissu xylémique . Ce dernier va finir par prendre l’apparence d’une texture fibreuse et rugueuse. La peau va brunir et les graines sécher.

Après récolte, il convient de laisser les courges au chaud (15 à 20°C) dans un endroit sec et aéré. Il peut s’agir d’une pièce de la maison par exemple. Les graines pourront être évacuées par une extrémité de la courge desséchée. On enlève alors la peau avant total séchage. Puis, éventuellement, on coupe la Luffa (loofah) en morceaux.

On obtient ainsi une formidable éponge végétale qui s’utilise comme un gant de crin mais en bien plus doux.

C’est d’ailleurs pour cela qu’elle porte aussi le surnom de “courge du hammam”.

La Luffa (loofah) peut s’utiliser entière ou en morceaux. Mais elle est également transformée et utilisée dans la fabrication de gants de toilette ou de sangles dorsales naturelles. C’est un accessoire de bain indispensable pour exfolier la peau et lui rendre toute sa douceur.

Il est également possible de se servir d’une luffa entière comme éponge pour la vaisselle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.