Publié par Laisser un commentaire

Histoire du savon d’Alep, un authentique produit naturel

Rue d'Alep - Savon-Alep.Shop - By Pierre Vignal - Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=47843650

Nous vous proposons aujourd’hui quelques informations concernant l’ histoire du savon d’Alep…

Le savon / histoire du savon d’Alep

Le savon est l’un des produits manufacturés les plus anciens. On trouve des « textes » évoquant ou décrivant son processus de fabrication dans de nombreuses civilisations. Le premier écrit a été trouvé sur des tablettes sumériennes datant de plus de 3000 ans avant JC. Mais le savon est aussi évoqué au fil des temps sur des papyrus égyptiens, des écrits assyriens, romains puis carolingiens. Les techniques de fabrication citées sont similaires : un mélange d’huiles et d’un agent alcalin, très souvent des cendres de plante. La production de savon s’étend autour du bassin méditerranéen. Au XV ème siècle, au Moyen-Orient, la production de savon à l’huile d’olive est avérée dans de nombreuses grandes villes de la région : Damas, Homs, Naplouse, Tripoli, Saïda…

Et à Alep / histoire du savon d’Alep

Le savon d’Alep est néanmoins considéré comme le plus vieux savon solide du monde. Son développement dans cette ville est profondément lié à la présence abondante et bon marché des matières premières alors indispensables à sa fabrication. L’huile d’olive – zayt zaytūn – vient des montagnes kurdes, de la région d‘Idlib ou des côtes méditerranéennes. La soude – šnān – est acheminée depuis la région désertique de Palmyre et l’huile de baie de laurier – zayt ġār – vient des montagnes du bord de mer des régions de Lattaquié et d’Antioche.

L’influence du Savon d’Alep sur la ville et la région / histoire du savon d’Alep

Le développement de la production du savon d’Alep va influer progressivement mais durablement sur l’organisation socio-économique et urbanistique de la ville. Des bâtiments sont dédiés à sa fabrication (maṣbana) ou à son commerce. Au XV ème siècle, la production artisanale ne se déploie pas seulement à Alep mais également dans les villages alentours. La ville reste alors le centre commercial du savon d’Alep. Un caravansérail (Han al-Sabûn) et un souk ( Sûq al-Sabûn) lui sont dédiés. A l’époque certains savons sont déjà exportés vers les régions voisines d’Anatolie, de Perse et d’Irak.

La production du savons d’Alep n’est pas l’attribut d’une religion en particulier. En 1825, le consul de France à Alep compte 7 savonneries dont les propriétaires sont musulmans, chrétiens ou juifs.

– – –

Pour en savoir plus sur l’histoire du savon d’Alep, n’hésitez pas à consulter ici notre page dédiée

Retrouvez les savons d’Alep traditionnels de notre fournisseur Saryane et nos autres produits sur notre boutique en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.